L’histoire de mes 12 ans (chapitre 4)

Pour me changer les idées, je suis allé chez mon meilleur ami Laurent qui habite la rue voisine. Je lui ai dit que j’avais le moral à plat et que j’avais envie de marcher pour m’aérer les esprits. Nous nous sommes donc mis en chemin vers le petit boisé qu’il y a près de chez moi et dans lequel nous avons l’habitude de traîner.

Ce jour-là, en entrant dans le boisé, nous avions un peu la frousse. Il faisait gris, il y avait un peu de brume et cela rendait l’ambiance légèrement glauque. Puisque nous étions un peu effrayés, nous avons couru directement dans notre cachette secrète, le plus rapidement possible, pour partir d’un grand rire tonitruant en y arrivant!  Je me sentais déjà mieux.

Notre cachette, c’est une petite cabane dans un vieux chêne que j’ai construite avec Laurent et mon père peu de temps avant qu’il ne décède. C’est un de mes souvenirs préférés de lui. Depuis sa construction, la cabane n’a pas cessé d’évoluer. Nous avons mis une fenêtre puis nous l’avons rendue hermétique.  Ensuite, nous l’avons isolée et installé un kit d’éclairages qui fonctionne à piles. C’est vraiment rendu une mini-maison.  C’est d’ailleurs là que je me sens le mieux au monde!

À quelques mètres d’y entrer, c’est à ce moment que nous avons découvert que l’intérieur était éclairé et que des voix s’en échappaient.  Qui avait osé!?!  

À SUIVRE…

7 commentaires sur “L’histoire de mes 12 ans (chapitre 4)”

  1. L’histoire a complétement changé. C’est devenu un peu apeurant. J’aime! Bravo de publier des textes si vite!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *