Mangaween (chapitre 2)


– Nous allons sortir d’ici! De toute façon, nos parents vont sûrement s’inquiéter et la police va nous trouver. Sinon, nous allons sortir par nous-mêmes, et ça, je le crois! dit Xavier pour nous remonter le moral.

– O-o-o-u-u-u-i-i. répondit Alex en bégayant.

Gabriel ne perdit pas de temps.

– Allez les gars, on va péter la gueule  de ce fou et on va le torturer jusqu’à ce qu’il nous ouvre la porte!

– OUAIS! ajoutent en chœur Xavier et Colin.

– Let’s go!

Gabriel a un plan. Une fois que tout le monde est prêt, ils se mettent en action.  Le plan est de se séparer pour essayer de trouver le fou. Quand ils l’auraient trouvé, Gabriel se placerait derrière lui en le distrayant pendant que les autres se jetteraient sur lui.

– Alex, tu vas à gauche, moi dans la pièce du fond, Colin à droite et Xavier, rejoins-moi aux escaliers si on ne l’a pas encore trouvé.

– JE REFUSE D’Y ALLER TOUT SEUL! s’exclame Alex en pleurant encore une fois.

– Tu y vas ou sinon on te laisse ici servir d’esclave à notre ami le maniaque…

– Ok d’accord, mais si je meurs, c’est de votre faute.

– Au moins, pendant quelques minutes, on ne l’entendra plus chialer, se dit Gabriel dans sa tête.

Dans sa recherche, Gabriel trouve un bout de métal tranchant dans la pièce du fond. Il le ramasse en se disant que ça pourrait lui servir pour se défendre. Xavier de son côté n’a trouvé qu’une autre caméra de sécurité. Alex, fidèle à sa paresse habituelle, a fait semblant de regarder… Quant à Colin, il a trouvé une arme à feu …

– Euh, les gars regardez! dit Colin.

– Tu n’aurais jamais dû toucher à ça!

– Au contraire, je crois qu’on devrait la cacher et s’en servir seulement en cas d’urgence extrême. On ne sait pas s’en servir et ça pourrait peut-être nous blesser, mais ça pourrait aussi nous sauver la vie.

Colin cache l’arme à feu en dessous d’une couverture. Les amis montent à l’étage au grand pas. Le fou était caché dans la pièce à gauche. Les amis le remarquèrent assez vite. Alex se force à ne pas crier et les autres essaient d’être discrets. Gabriel chuchote aux autres:

– On essaie de le distraire pendant que je vais essayer de le piéger ok?

– Compris, dirent Xavier et Colin.

– Tant que c’n’est pas moi qui y vais, je suis d’accord, dit Alex.

– Essayez de le distraire assez longtemps pour que je passe de l’escalier à la petite trappe sur le plafond du premier étage.  Dès qu’il se retourne, vous foncez sur lui, dit Gabriel.  Mais au même moment, le fou ouvre la porte et les aperçoit.

– Vous croyez vraiment que VOUS, des enfants, allez réussir à me fracasser le crâne? Ce n’est pas votre costume de chochotte qui vous rendra plus forts, vous savez.  De toute façon, je déteste les mangas.  Il n’y a que des petites pestes insignifiantes dans votre genre qui peut apprécier ce style littéraire pour débiles finis.


– Quoi?  Qu-qu-qu-QUOI?!??  Comment osez-vous?  On est peut-être que des enfants, mais on a le pouvoir des mangas avec nous! 

Gabriel, qui avait eu le temps de se glisser derrière le fou, cria :


-Naruto, c’est le plus fort! 

Surpris, le fou se retourne pendant que Gabriel le frappe sur la tête.  Les autres sautent sur lui en lui donnant des coups de poing dans le ventre.


– Ouvre-nous la porte, t’as perdu. C’est fini, nous sommes plus forts que toi!


– Jamais!  Vous êtes pris ici jusqu’à la fin de vos jours!


Gabriel prit un peu de temps pour réfléchir… Il eut une idée : essayer de trouver ses points faibles.  Il commence par le chatouiller pendant que les autres le retiennent.  Mais il n’est pas chatouilleux… Alors il fouille dans ses poches pour avoir les clefs et il ne trouve rien. Par contre, Xavier aperçoit une autre poche sur sa veste et il trouve une clef USB.

-Hein!? À quoi cela pourrait nous servir?

– Pfff, à rien du tout, dit le fou qui avait de la difficulté à se relever.

– JE CROIS AVOIR TROUVÉ ÇA SERT A QUOI !!! s’exclame Gabriel en hurlant.

– Une clef USB pour la porte, peut-être?

– Mais… Tu es un génie ! dit Colin.

Il reste juste à trouver l’ordinateur. Ils attachent le fou à une chaise avec du ducktape. Ils montent à l’étage et ils trouvent une porte camouflée dans le mur. Ils ouvrent la porte et, bingo! Ils y trouvent l’ordinateur. Gabriel plante la clef USB dans l’ordi et découvre les images de toutes les caméras…  Il ne s’attendait jamais à voir ce qu’il trouva!

À suivre dans le prochain chapitre.

8 commentaires sur “Mangaween (chapitre 2)”

  1. J’aime beaucoup ton histoire. Je ne suis pas une fan de manga mais cette histoire m’a interpellée. Il y aura combien de chapitres? Je voulais aussi dire que cette histoire pourrait être publiée autre part que ce blogue car elle est très bonne et bien écrite. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *