Une rentrée mystérieuse (chapitre 2)

Kim marcha lentement vers la section interdite de l’école.  Elle avait peur mais était déterminée à élucider ce mystère.  C’était tellement silencieux qu’elle entendit même le craquement du plancher quand elle passait.  Kim s’arrêta net quand elle entendit une voix forte.

–  Cela ne me plait guère! Je n’accepterai pas de travailler là-dessus et encore moins dans ces conditions! hurla une voix qui rappela quelqu’un à Kim.

– Vous êtes la meilleure scientifique que je connaisse, donc vous faites le travail ou sinon c’est votre fille qui va en subir les conséquences.

– Très bien, j’accepte, soupira la personne.

Kim était sous le choc et complètement bouleversée.  Cette voix n’était autre que celle de sa mère. Les larmes se mirent à couler sur ses joues.  Elle n’en revenait pas que sa mère puisse être impliquée dans cette histoire sans queue ni tête, ni qu’elle soit prête à se sacrifier pour sa fille…   Mais sur quoi lui demandait-on de travailler?  Quel était le lien avec la salle des robots et une section d’école désaffectée?  Elle n’oserait tout de même pas mettre en danger la vie de jeunes étudiants ?!  Kim aimait sa mère, mais s’imaginait le pire.

Quand ils sortirent de la pièce, Kim se réfugia dans un local voisin.  Savoir sa mère si proche mais ne pas pouvoir lui parler lui brisait le cœur.  Si des policiers découvraient cette opération, est-ce que sa mère serait arrêtée?  Quand elle lui avait téléphoné, était-ce un mensonge pour lui tendre un piège?  C’est avec ces questions et ces sentiments contradictoires qu’à pas de souris, Kim suivit sa mère et l’homme qui l’accompagnait.  Elle entendit l’homme lui dire : « Allez, montez » d’une voix forte.  Ils montèrent dans un ascenseur « hors d’usage », puis disparurent.

Kim sortit de sa cachette et se demanda ce qui venait de se produire. Tout se bousculait dans sa tête.  « Est-ce que je descends à ma classe ou je les suis ? ». Elle resta figée un moment mais décida de les suivre.  Montant dans l’ascenseur, Kim se demanda comment fonctionnait cet engin, car il n’y avait pas de numéro sur les boutons, mais des signes étranges. Elle tapota des boutons puis, brutalement, commença à descendre.  Quand l’ascenseur s’arrêta et ouvrit ses portes, elle se faufila sans réfléchir sous un bureau dans cette grande pièce.

Kim vit d’incroyables choses:  des énormes machines, plusieurs fioles, des produits chimiques, etc.  « Je comprends maintenant pourquoi la section interdite est interdite. », se dit-elle.  Est-ce que le concierge et tout le personnel faisaient partie de cela?  Quel était le lien avec les robots?  Pourquoi faire ça dans une école?  Tant de questions mais si peu de réponses…  Kim observait son entourage avec curiosité.  En essayant de sortir de sous le bureau, elle fit tomber une fiole contenant un liquide vert.  Les deux scientifiques se retournèrent pour voir ce qui se passa et la remarqua.  Étonné, l’homme rugit.

-Je croyais que cet endroit était sécurisé! 

-Chérie?!  Que fais-tu ici? Oh! mon dieu! dit sa mère. 

-Je devrais te poser la même question, répondit Kim. 

Un autre homme sortit de sous une table avec une caméra.  Surprise, Kim sursauta.

-Tu viens d’interrompre le film, dit l’homme, fâché.

-Un film?

Sa mère lui expliqua qu’elle avait décidé de participer à un film de science fiction pour gagner un peu d’argent et que la menace qu’elle avait entendue était une réplique.  Tout était pour le film.  C’est aussi pour cela que cette partie de l’école était fermée.  Tout cela avait du sens.  À son grand soulagement, Kim comprit qu’elle s’était complètement trompée.  

Kim retourna à sa classe, heureuse que rien de grave ne se soit produit.  À son arrivée, la prof rugit furieusement : « Où étiez-vous jeune femme?!  Ne me dites pas que vous avez interrompu l’opérat… ».  Ouvrant les yeux très grands, elle s’interrompit en regardant la caméra vissée au mur et tournée vers elle.  Kim était estomaquée.  Ce que venait de ne pas dire sa maîtresse l’intriguait au plus haut point.    Allait-elle dire… Opération!?  Sa mère lui avait-elle menti? 

À suivre …

1 commentaire pour “Une rentrée mystérieuse (chapitre 2)”

  1. J’ai vraiment aimé ton histoire. J’avais super hâte à la suite et ton texte a largement dépassé mes attentes. Bravo Saphir!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *